Vaccins dangereux dans quels cas

Danger des vaccins à souches vivantes si l’on se trouve dans une des situations ci-dessous , si l’on souffre  d’une des pathologies suivantes :

Déficit immunitaire cellulaires ou humorale  :

  • déficit en Immunoglobuline “sous classe IgG puisqu’ils ne peuvent avoir une réponse correcte 
  • VIH 
  • greffe de moëlle osseuse,
  • une transplantation d’organe
  • une chimiothérapie.
  • les personnes sous ANTI TNF, personnes atteintes de maladies auto immunes traités par corticothérapie, ou immunosuppresseurs, biothérapie.
  • En ne produisant pas assez d’anticorps  ils ne pourront se protéger de manière efficace.

Déficits immunitaires secondaires comme le VIH pas de vaccins  :

  • BCG
  • Fièvre jaune
  • Grippe vivant atténué
  • ROR
  • Varicelle
  •  
  • Vaccins et maladies auto immunes :

  • BCG
  • Fièvre jaune
  • ROR
  • Varicelle
  • Grippe vivante atténuée

Déficits  immunitaire innée :

  • BCG

Deficit humorale Lymphocytes B :

  • BCG
  • Fièvre jaune
  • Grippe atténuée
  • Idem chez les déficits en sous classe IgG

Pas de problème dans le déficit en IgA les vaccins sont possibles.

Dans les déficits combinés ou partiels les vaccins inutiles

Malheureusement les déficits immunitaires sont majoritairement diagnostiqués après l’injections de ces vaccins qui vont provoquer les symptômes  de la maladie.

Il n’est pas nécessaire que le déficit soit très prononcé pour que l’effet négatif des vaccins s’exerce.

Il est évident que  hormis des cas extrêmement graves, les déficits immunitaires sont diagnostiqués uniquement lorsque des symptômes sévères se manifestent.

Il est regrettable que ces examens biologiques ne soient pas effectués à la naissance puis au cours de notre vie avant toutes administrations de vaccins.