Micro-diètétique et micro-nutrition

L’hiver approche. Par conséquent, les variations de température favorisent la prolifération des bactéries et des virus. S’en viennent donc les maux : 

  • Rhumes
  • Rhinites
  • Sinusites
  • Bronchites
  • Gastro-entérites
  •  
  • La maladie n’est rien, le terrain est tout pour que ce proverbe devienne notre réalité quelques améliorations peuvent – être utiles ainsi il faut essayer d’éviter  :
  • Une hygiène de vie ou une alimentation inadaptée (manque d’exercice, alcool, tabac, etc…)
  • Un environnement défavorable (pollutions, pesticides, hormones)………………………………………………etc
  • Les traumatismes , physiques ou psychologiques, qui peuvent affaiblir le système immunitaire.
  • Un déséquilibre nutritionnel , les carences qui peuvent perturber le fonctionnement de nos défenses naturelles, de nos mécanismes d’auto-guérison. 
  • Une carence en vitamine D, qui est essentielle pour la régulation de l’immunité peut causer le rachitisme. Et le scorbut est dû à un déficit en vitamine C.

<H2>Les stratégies naturelles<H2/>

L’alimentation détient une place essentielle, pour rester en bonne santé, tout commence dans votre assiette, mais il ne faut pour autant pas s’imaginer que cela répond à tous les maux.

Les aliments contiennent des propriétés nutritionnelles mais chacun possède ses propres caractéristiques  :

  • Acides aminés
  • Vitamines
  • Minéraux
  • Oligoéléments

Prêtez attention à vos capacités à digérer une catégorie d’aliments ou un aliment en particulier. Il est essentiel d’adapter votre alimentation de manière à ce qu’elle soit la plus digeste possible , afin  qu’elle vous soit le profitable.

La prise de compléments alimentaires ne s’impose qu’en deuxième recours, en cas de carences.

<H2>Les vitamines<H2/>

Vitamines : du latin vita = vie et du mot amine emprunté à la biochimie «les acides aminés».

Elles sont au nombre de 13 et ont des vertus anti-oxydantes remarquables.

Elles protègent nos cellules des radicaux libres et préservent notre ADN.

Elles préviennent de nombreux maux et de nombreuses pathologies (cardiovasculaires, cancer, etc…).

Un apport de vitamines en petite quantité est suffisant pour le maintien d’une bonne santé.

<H2>Quelques vitamines<H2/>

<H3>Le bêta-carotène<H3/>

  • Protège des accidents vasculaires cérébraux et coronariens
  • Améliore l’immunité
  • Evite la sécheresse  de la  peau, des muqueuses et des yeux.

Le bêta-carotène se transforme en vitamine A dans le corps. Son absorption est optimisée si elle est accompagnée d’un corps gras.

On le retrouve dans :

  • les plantes
  • les légumes verts
  • de nombreux fruits comme ; « les tomates, les carottes, le mûrier, les framboises, les abricots »
  • les fruits oléagineux
  • les huiles végétales
  • le jaune d’œuf
  • le beurre
  • les foies de poissons

* Vous pouvez manquer de bêta-carotène, si vous mangez peu de légumes et de fruits « colorés ».

Précaution : Pour les fumeurs  ou les anciens fumeurs, sa consommation ; alimentaire ou sous forme de complément, sera transformée en substance agressive pour les poumons et l’intestin. Ainsi, il devra toujours être pris avec de la vitamine C.

<H3>La vitamine A<H3/>

Une carence en vitamine A peut causer :

  • une cécité
  • un retard de croissance
  • un retard de cicatrisation des plaies
  • un amaigrissement par dénutrition
  • une asthénie
  • une cassure des ongles
  • des cheveux secs cassants et  ternes
  • une exposition aux calcules rénaux

Précaution : Le surdosage en Vitamine A est très dangereux.

<H3>La vitamine E<H3/> 

Son rôle est axé sur la sphère gynécologique. Elle est indiquée dans la régulation de certains troubles nerveux ou musculaires.

On trouve cette vitamine dans :

  • les céréales
  • le blé
  • les huiles végétales
  • les légumes « cresson, épinard, persil »

C’est la vitamine de la reproduction. Si vous manquez de Vitamine E, vous risquez d’avoir :

  • une atrophie testiculaire
  • une atrophie ovarienne et de l’utérus
  • un enfant mort-né
  • une atrophie du fœtus
  • des règles douloureuses

<H3>La vitamine B1<H3/>

Elle permet l’utilisation et la transformation des glucides. Elle représente donc un grand intérêt pour les sportifs.

Elle permet de métaboliser l’alcool et joue un rôle important dans l’équilibre nerveux.

On la retrouve dans :

  • les côtelettes de porc
  • la salade verte
  • les noix
  • la levure de bière
  • les bananes
  • l’enveloppe des céréales complètes où elle est abondante

Une carence en Vitamine B1 peut causer des maladies graves comme le béribéri.

<H3>La vitamine B9<H3/>

C’est un antianémique. Il s’agit de l’acide aminé qui est essentiel pour les bébés. Elle assure également le bon fonctionnement du système nerveux.

Il joue un rôle important dans la prévention des :

  • maladies cardiovasculaires
  • les pertes de mémoire
  • la dépression
  • la maladie d’Alzheimer

On la retrouve dans :

  • le cœur de laitue
  • le foie de volaille
  • la levure de bière
  • les haricots verts

Sa carence peut engendrer la malformation du fœtus.

<H3>La vitamine B12<H3/> 

Elle est le facteur antianémique le plus puissant. Elle est indispensable à la formation des globules rouges. La Vitamine B12 est responsable du métabolisme des graisses, des glucides et de la substance nerveuse.

On la retrouve dans :

  • les levures
  • certains légumes verts
  • certaines algues
  • le riz complet
  • le germe de blé
  • les œufs
  • le lait
  • le foie des animaux
  • le veau
  • les maquereaux
  • les fromages frais

<H3>Le tryptophane<H3/>

Il est présent dans certains aliments et sera transformé par l’organisme en sérotonine. Il est essentiel pour la régulation de l’humeur.

Il se trouve dans :

  • le café
  • le thé
  • le chocolat sous toutes ses formes
  • la vanille sous sa forme naturelle ; en gousse ou dans les desserts lactés,
  • l’ananas
  • les bananes
  • le raisin
  • les prunes
  • les oranges
  • les pamplemousses
  • les fraises
  • les figues
  • les noix, les noisettes, les amandes, les pistaches
  • les pruneaux
  • les tomates
  • les aubergines
  • les fèves
  • la dinde
  • le foie de volaille
  • les poissons fumés
  • les mollusques
  • l’emmental et le brie

Sa carence engendre la tristesse, mais aussi une envie incontrôlable de sucreries.

<H2>PREVENTION<H2/>

  • Attention à la consommation de certains aliments si vous vous retrouvez dans l’une de ces situations.
  • Si vous prenez des Anti Vitamines K, le brocoli et l’asperge sont à consommer avec modération.

*  La vitamine K, contrairement aux autres vitamines, ne se détruit pas à la cuisson ni dans l’eau. En revanche elle est détruite à la lumière. 

 

A Eviter :

  • La consommation régulière de choux en cas d’hypothyroïdie.
  • Attention au  thé noir qui contient davantage de théine si vous avez des difficultés à vous endormir.
  • Attention au thé vert, en cas de prise d’anti-coagulant.