Les FODMAPp’ s Colopathie fonctionnelle, instestin irritable, Maladie de Crohn, Maladie coeliaque SIBO, les symptômes, les traitements

Il n’y a pas si longtemps elles étaient quasiment toutes régulièrement classées comme Colopathie fonctionnelle, intestin irritable.

Il est important pourtant de les distinguer car elles ne se traitent de la même façon , même le mode alimentaire comportera des différences nettes ;

  • La maladie coeliaque : il n’y a toujours pas à ce jour de traitements à part l’éviction totale du gluten;

La maladie de crhon :  les traitements classiques sont lourds et ont des effets secondaires très importants.

A ce jour , la greffe fécale, les phages ont montré une grande efficacité dans cette maladie;

Le SIBO et le SIFO sont à ce jour encore assez méconnus , ils peuvent avoir “une” cause ou plusieurs causes interdépendantes.

Le SIBO et SIFO sont surement sous diagnostiqués, le  traitement est un peu complexe  et l’ont peut nécessiter une ou plusieurs thérapies;

Symptômes communs de ces maladies  : ventre douloureux,  ballonnements, gaz, colites, alternance diarrhée et constipation,  glossite « inflammation de la langue », allergies, fatigue chronique “liste non exhaustive”;  

Le SIBO , SIFO, la maladie de  chron, la maladie coeliaque présente souvent des problèmes de digestion communs a la mauvaise digestion des FODMAPS; 

Les  FODMAP’s : 

Ce sont des hydrates de carbones simples et complexes qui sont le  substrat, des micro-organismes, ils fermentant les glucides de la flore de fermentation que sont les  ”  levures,  fongiques,  Candida albicans , bactéries du genre saccarolythiques”.

Composition de la flore de fermentation et putréfaction 

Putréfaction favorisé par : l’apport excessif de protéines.

Fermentation favorisé par : l’apport excessif de FODMAps,

Chacune comporte de nombreuses espèces, l’équilibre subtil entre chaque souche est fondamentale.

La flore pathogène  est nécessaire à notre microbiote mais sont excès favorise les maladies  inflammatoires de l’intestin. : 

Une étude Allemande montre que la flore fongique (de type Candida Albicans ou Géotrichum candidum) est présente en trop grand nombre dans les selles de patients atteints de psoriasis et de dermatite atopique.

Des chercheurs australiens étudiant les allergies alimentaires avancent la thèse que l’accumulation au même repas de certains  sucres fermentescibles  ne sont que partiellement ou pas du tout digérés;

« Fermentable by colonic » ou « Fermentable Oligo, Di and Mono-saccharides and Polyols ».

N’étant pas pas absorbés dans le grêle , la partie transitant au colon va fermenter, produire des gaz (fermentation des sucres par la flore intestinale).

Le colon alors distendu jouerait un rôle dans les douleurs intestinales, le transit s’accélère par la concentration hydrique augmente dans la lumière intestinal provoquant les diarrhées et autres.

Les éléments favorisant cette rupture autre qu’alimentaires sont les antibiotiques, les carences,, certaines maladies comme le cancer, les maladies auto – immunes, l’hypothyroïdie etc :  

– Les antibiotiques :  ils éradiquent de manière agressive les mauvaises mais aussi les bonnes  espèces ce qui conduit à la domination des pathogènes.

– Certaines maladies : de la thyroïde, du pancréas, de l’estomac, de l’intestin entravent  le processus chimique de la digestion des nutriments et engendrent des carences.

  • les carences : qui mènent à une baisse du sytème immunitaire et à la prolifération des mauvaises espèces.
  • les antibiotiques  favorisent l’invasion par la flore pathogène qui peut détourner  certaines de nos vitamines , oligo, minéraux.
  • Les MICI ou  maladies inflammatoires chroniques de l’intestin  induisent des carences qui inactivent des enzymes , provoquant une digestion incomplète, accompagnée des symptômes.

La diminution de leur consommation permet d’identifier les aliments qui provoquent ces symptômes, 

Si ils réapparaissent à la reprise de ces derniers alors , votre thérapeute doit en chercher la cause.

En pratique : l’éviction totale peut mener à des carences, donc on diminue les quantités en ne faisant pas de cumul au cours du repas de plusieurs d’entre eux.

Penser  à blanchir les légumes riches en FODMAP  réduit la présence des glucides non indigestes; 

2 mn dans l’eau frémissante.